Tous les articles par Sylvain

The 4L Boys chez Univers Boisson

Quatre garçons dans le vent qui n’étaient pas les Beatles ont investi les locaux valentinois d’Univers Boisson dans la soirée du vendredi 23 mars 2018 afin d’y pousser la chansonnette.

The 4L Boys, car c’est leur nom, ont parcouru la D86 depuis Le Teil direction Nord avec le véhicule qui a donné son nom au groupe pour le plus grand bonheur du public venu nombreux assister à leur concert.

 The 4L Boys
The 4L Boys

Camille, Clément, Guillaume et Nans ont alors joué les morceaux qui font l’identité de leur groupe comme, par exemple et tout à fait au hasard, Ready to race. Un bon gros rock venu des tréfonds de l’Ardèche et en langue estrangière, l’anglais, a résonné dans la nuit des faubourgs de Valence.

Le public a acclamé les quatre comparses, ainsi que Nans qui vient de sortir un album en solo et a assuré la première partie tout seul comme un grand qu’il est.

Nans Audouard
Nans Audouard

Une soirée inoubliable où le plaisir d’être présent et d’entendre de la vraie bonne musique a primé.

Chacun son Sud à La Tartine

Les organisateurs du festival Crest Jazz vocal nous ont conviés, le jeudi 8 mars 2018 au soir dans la salle haute de La Tartine, à Crest, afin d’assister à un concert dans le cadre de son jazz club mensuel.

La formation chargée de jouer pour le nombreux public réuni à cette occasion avait pour nom Chacun son Sud. Il s’agit d’un projet de trois musiciens locaux : Olivier Large à la trompette, Richard Posselt à l’accordéon et Vincent Busson à la contrebasse.

Il nous ont proposé un répertoire très inspiré : des musiques des quatre coins du monde sur des notes résolument jazz. Le mélange de toutes ces cultures a été fort apprécié puisque le public en a redemandé.

Nous avons, personnellement, assisté à un spectacle de haute voltige avec des talents profondément humains qui se sont donnés corps et âme à leur musique.

Des Fourmis dans les mains en duo

Le soir du vendredi 2 mars 2018, nous nous sommes rendus aux Clévos, à Étoile-sur-Rhône, afin d’assister à la toute première représentation d’un tout nouveau projet autour du déjà pas mal reconnu groupe Des Fourmis dans les mains. Ce groupe, qui sévit généralement en trio ou septet, est passé cette fois-ci dans une formule en duo. C’est donc Laurent Fellot et Camille Durieux qui se sont attelés à adapter leur jeu à cette nouvelle aventure.

Les deux compères nous ont proposé un set composé de classiques du groupe mais aussi de nouveaux titres, le tout dans une ambiance joviale et décontractée et avec un public des plus complices même si assez peu nombreux. Le tout s’est déroulé dans le cadre des Nouvelles envolées, organisées conjointement par le Train Théâtre et le Théâtre de Privas.

Un spectacle à découvrir pour tous ceux qui aiment la belle chanson française.

Quel calme !

Comme vous l’avez sans doute constaté par vous-même, notre site se trouve actuellement dans une longue période d’accalmie, celle-ci venant principalement du fait que ses rédacteurs ont beaucoup à faire sur d’autres pans de leur existence. C’est pourquoi nous en profitons pour vous rappeler que notre site est aussi le vôtre et que nos colonnes vous sont ouvertes.

Pour nous rejoindre, il vous suffit de vous créer un compte via le lien Inscription vers le bas dans la colonne de gauche et d’user du formulaire de contact ci-après pour vous présenter ainsi que vos motivations.

Nous vous remercions par avance pour votre candidature et votre désir de nous soutenir. MERCI !

Soirée France Alzheimer à Loriol

Le vendredi 23 février 2018, l’antenne loriolaise de l’association France Alzheimer, qui accueille en son sein des personnes atteintes par cette maladie et ses proches parentes, ainsi que leurs familles, organisait une soirée concerts en vue de récolter quelques fonds. Sur place, il était possible de se désaltérer et de se sustenter dans la joie et dans la bonne humeur.

En début de soirée, c’est Franck Barnier-Aubert qui, seul, est monté sur la scène pour interpréter quelques titres très connus du grand public puisqu’ils font tous partie du patrimoine français ou international. Le public a été ravi par sa prestation.

Après une courte pause, Franck est revenu mais, cette fois, avec ses comparses musiciens qui forment le groupe Les Toon’s. Ils présentaient, ce soir-là, leur tout nouveau spectacle électro-acoustique. Ils ont commencé en chantant des titres de leur compositions, issus en partie de leur dernier album mais aussi plus classiques comme l’indémodable Si tu croises un ange.

Stéphanie Pernet & Mikaël Ferreira à Quai de Scène

Ce dimanche 11 février 2018, dans l’après-midi, c’est à la salle de spectacle associative Quai de Scène, à Bourg-lès-Valence, que Ma Drôme s’est rendue. Au programme, une toute première représentation sur scène d’un duo de chanteurs qui, nous n’en doutons pas, sera amené à se produire à nouveau quelque part. Il s’agit de Stéphanie Pernet et Mikaël Ferreira. Si ce dernier est plutôt connu dans notre département pour avoir fait de nombreuses dates en solo ou accompagné, Stéphanie l’est moins mais mérite de se faire connaître.

Stéphanie Pernet & Mikaël Ferreira
Stéphanie Pernet & Mikaël Ferreira

Cette paire d’artistes talentueux a donc soumis au public sa sélection de standards de la chanson française, mais aussi espagnole italienne et anglophone, qu’il a interprétés avec brio sans, toutefois, essayer d’imiter les chanteurs originels. Ils se sont réappropriés les chansons tout en en respectant la teneur si particulière que pouvaient avoir certaines. On peut, par exemple, citer Là-bas,  de Jean-Jacques Goldman qui en a bouleversé plus d’un. Nous pouvons vous l’avouer : nous n’avons pas été insensibles à ces choix tous plus émouvants les uns que les autres.

Le show s’est achevé à deux pas du public, sur un canapé, et avec David Granier qui les a rejoints avec sa guitare. Nous ne savons, à l’heure où nous mettons en ligne, s’il y aura d’autres dates programmées, mais nous l’espérons !

JAV Contreband ft. Thomas de Pourquery

Ce jeudi 1er février 2018, nous avons assisté , à l’auditorium de la Maison de la musique et de la danse de Valence, à l’un des quelques événements de la riche programmation du festival Jazz sur le grill.

La première partie a été assurée par huit élèves du cycle pro de JAV qui ont su toucher le public au cœur. Une belle prestation comme on aime à en voir dans ce creuset de talents.

En seconde partie, ce fut au tour du JAV Contreband, un ensemble de vingt-cinq musiciens de tous horizons de monter sur scène. Après deux morceaux, ils ont invité le saxophoniste Thomas de Pourquery à venir les rejoindre. S’en est suivi un spectacle enjoué autour de cet artiste de haut vol.

Jazz sur le grill s’achèvera demain. Les autres événements de ce festival sont visibles en suivant ce lien.

The 4L Boys à La Fabrique

Ce samedi 20 janvier 2018, nous nous sommes rendus à La Fabrique, à Montélimar, afin d’assister au premier concert donné cette année par le groupe ardéchois The 4L Boys.

C’est vers 21 heures que les rockeurs sont montés sur la scène de ce lieu montilien pour envoyer du lourd : ils reviennent en force et comptent bien le faire entendre !

Le groupe du Teillois Camille Mandrant nous a proposé un concert détonnant. Les morceaux se sont enchaînés pour le plus grand plaisir du public somme toute assez nombreux en cette soirée.

The 4L Boys
The 4L Boys

Camille, le chanteur et bassiste, et ses acolytes, Clément Faure aux percussions, Nans Audouard et Guillaume Donnadieu à la guitare, ont mis le feu aux planches et aux esprits. Il n’y a pas à dire, ces quatre garçons – dans le vent – savent assurer le spectacle comme il se doit !

C’est aux alentours de … que les guitares et la batterie se sont tues, en même temps que la voix de Camille.

Nous avons assisté à une merveilleuse soirée durant laquelle nous avons eu beaucoup de plaisir à découvrir The 4L Boys nouvelle version.

Leurs prochains rendez-vous drômois seront le 26 janvier à Valence, à l’occasion du festival Emergenza abrité par le Mistral Palace, le 3 mars à l’Old School Café de Montélimar, et le 23 mars chez Univers Boisson à Valence. D’autres dates suivront, à n’en point douter.

Si vous vous trouvez dans les parages de l’un de leurs passages, allez-y, vous ne le regretterez pas !

Arielle Dombasle et Nicolas Ker au Théâtre de la Ville

Retour sur la soirée du jeudi 23 novembre 2017 au Théâtre de la Ville de Valence.

Ce soir-là, Ma Drôme était présente dans ce haut lieu culturel valentinois pour assister à deux concerts hauts en couleur.

En première partie, c’est Gontard, le duo de Valence, qui a eu la charge d’ouvrir le bal. Nous avons pu assister à un concert déjanté et survolté de deux jeunes talentueux qui ont mis toute leur énergie au service du public.

Gontard
Gontard

Ensuite, ce fut au tour de la tête d’affiche de la soirée de prendre possession de la scène, de la salle et du public ! Arielle Dombasle, diva parmi les divas, et Nicolas Ker, rocker à l’âme noircie, en compagnie de leurs musiciens, ont donné un concert hors normes. Ils nous ont proposé un set complet de morceaux tous plus sombres et lumineux les uns que les autres. Autant nous nous étions rendus à ce show la tête pleine d’interrogations sur ce que nous allions bien pouvoir voir et entendre, autant nous avons été complètement séduits, tout autant que le public.

Arielle Dombasle & Nicolas Ker
Arielle Dombasle & Nicolas Ker

Les Embrazzés 2017

Les EmbrazZZées, vous connaissez ?

Ce nom, bizarrement orthographié, est celui d’un projet des plus sympathiques mis en place par deux associations très présentes dans le domaine de la culture dans notre département : La Bizz’Art Nomade et Zamm, ce qui explique, semble-t-il, tous ces Z dans le nom.

Oui, mais encore ? Eh bien il s’agit d’un festival musical initialement programmé sur deux jours consécutifs, les 3 et 4 novembre 2017 ; seulement voilà, les aléas ont fait que la seconde soirée, celle du samedi, a dû être déplacée ultérieurement pour cause de tête d’affiche attendue – et récompensée – aux NRJ Music Awards. C’est donc deux semaines plus tard, le samedi 18 novembre, que celle-ci a eu lieu. Mais revenons plutôt sur le première soirée.

3 NOVEMBRE

C’est donc le vendredi 3 novembre que votre serviteur s’est rendu à Montélimar pour assister à cette première soirée des Embrazzées. Une soirée festive s’il en était avec une programmation qui a su mettre le feu à la salle et à embraser les esprits d’un public dont on eût préféré qu’il fût plus nombreux.

Nous avons assisté à une ouverture en fanfare, avec Les Hurlements d’Léo, une formation bien connue et qui écume les salles depuis un sacré bout de temps puisqu’ils fêtent, dans cette tournée, leur vingtième anniversaire ! Ils nous ont offert un spectacle comme d’habitude très dynamique avec beaucoup de bonne humeur et de joie de vivre

Après le changement de plateau, c’est un grand Monsieur qui est monté sur la scène du Palais des Congrès : Arno, lequel était accompagné de ses musiciens. C’est encore à un beau concert que nous avons assisté puisque ce chanteur belge nous a proposé quelques uns de ses plus beaux morceaux. Un bien agréable moment chargé d’émotions, des chansons qui nous prennent aux trips et ne nous lâchent plus, bref, Arno !

Le troisième concert de la soirée était celui d’un de ces groupes qui reviennent avec un sourire aux lèvres contagieux. Touré Kunda, le duo sénégalais qui nous a fait danser durant notre jeunesse était de retour pour le plus grand bonheur des petits comme des grands. Avec leurs musiciens, les frères Touré, Ismaïla et Sixu Tidiane nous ont prodigué leurs morceaux chargés d’ondes positives qui nous ont rappelés nos bons souvenirs. Décidément, cette soirée était délicieuse !

Pour en finir avec les concerts, c’est King Tao Orchestra qui a eu la tâche de clore cette soirée festive. Ils nous ont offert un jeu et du chant enjoués et enivrants. Nous nous devons de l’avouer : nous ne les connaissions pas avant cette soirée et force est de constater que ce fut une belle découverte.

18 NOVEMBRE

La soirée commence à merveille avec une rappeuse dont nous ignorions tout jusqu’à ce soir : LMK. Elle a proposé un concert sympathique et sans anicroche. Le public, plus nombreux qu’à la précédente soirée,  était conquis par le charme et la voix de cette artiste de grand talent.

Ensuite, c’est le duo/groupe de l’année aux NRJ Music Awards qui est monté sur scène. Il a embrasé le public, l’a exhorté à chanter et danser, l’a complètement ravi. Ces deux jeunes rappeurs méritent bien la récompense qu’ils ont reçue.

Malheureusement, nous ne pourrons pas chroniqué la suite de la soirée puisque celle-ci a dû se finir sans nous. Nous étions, en effet, attendus en d’autres lieux.