Archives de catégorie : Non classé

Nouvel album de Lavach’ : Yerevani Aghtchig – Fille d’Erevan

Participez à la sortie du 4ème album de Lavach’

Lavach’

Insatiable explorateur des cultures du monde, le quatuor déploie sur scène son groove cosmopolite, ses chansons bigarrées nourries de 20 ans de tournées en France, au Mexique, en Colombie, en Arménie, au Laos, aux Etats-Unis et en Europe de l’Est. Le spectacle de Lavach’ est un voyage poétique et dansant, un road-movie musical dont l’Arménie est le port d’attache.

Origine du projet

A l’occasion de la commémoration du centenaire du génocide des Arméniens, Sévane a fait un travail de collectage des chansons traditionnelles qui ont bercé son enfance et celle d’Arménien.es du monde entier. A partir de cette fructueuse récolte, un nouveau répertoire a vu le jour, que Lavach’ a directement expérimenté sur scène, lors d’une tournée, organisée par l’Ambassade de France en Arménie dans le cadre de la Francophonie.

De retour en France, les émotions du voyage décuplent la créativité du groupe. Sévane se replonge dans les oeuvres de son grand-père, le poète arménien Rouben Mélik, dont le recueil La Procession lui inspire de nouvelles compositions. Les arrangements des chansons existantes s’affinent, commence aussi une écoute sélective des sons enregistrés lors du périple… Le nouvel album de Lavach’ est en route : cap sur l’Arménie !
Sévane : « Jouer devant un public arménien a donné du sens à faire ce nouvel album, du coeur à chanter ces chansons car elles tissent un lien entre les Arménien.es d’Arménie et les Arménien.es de la diaspora. Elles nous ramènent à nos origines, à notre histoire, et à notre mémoire collective d’appartenir à un même peuple ».

Yerevani Aghtchig – Fille d’Erevan

Ce 4ème album est un retour aux sources pour Lavach’ qui tient son nom du pain traditionnel arménien.Fille de Paname, attachée à l’idée de métissage, Sévane a voulu faire voyager les émotions du répertoire traditionnel au delà de sa communauté, le pimentant de sons venus d’ailleurs, le teintant de textures électriques, électroniques et psychédéliques. mais aussi de blues et de ragga dancehall. Avec sa pâte typiquement « Lavach’ », le groupe prolonge une tradition séculaire de chansons poétiques et dansantes, tout en l’ouvrant sur le monde et le XXIème siècle.

A quoi servira l’argent collecté ?

Lavach’ fonctionne entièrement en auto-production depuis 20 ans. C’est par nos propres moyens que nous avons enregistré et mixé les chansons de l’album qui comprendra un magnifique livret ! Votre soutien généreux nous est indispensable pour finaliser ce projet très coûteux :

  • Mastering (étape finale de la post-production audio) : 700€
  • Graphisme de l’album et des affiches : 1500€
  • Impression d’affiche, des flyers, de carte postale.. : 350€
  • Attaché de presse : 2000€
  • Sdrm (droits sacem pour la fabrication des albums) : 1800€
  • Pressage de 2000 digisleeve : 2000€
    TOTAL = 8350€

Pour soutenir l’album et les artistes, cliquez ici.

WINTER DUB OAÏ #2 DU 2 MARS

Samedi 2 Mars dernier a eu lieu le WINTER DUB OAÏ #2 à la Salle des Fêtes de Loriol-sur-Drôme organisé par l’Association SOUND OAÏ PASSION que vous pourrez retrouver sur leur page Facebook.



Dans l’ordre de la soirée, sont passés :

  • DUBRIDERS
  • REVOLUTIONARY SKANKING TOOL
  • LA BOUTURE DUB
  • WEEDING DUB
  • sans oublier la surprise.



Vous pourrez retrouver quelques photos de cette soirée : ici.

WINTER DUB OAÏ 2

Cette année, nous pourrons assister au WINTER DUB OAÏ 2 qui aura lieu le Samedi 2 Mars prochain à la Salle des Fêtes de Loriol-sur-Drôme avec les artistes suivants :

  • LA BOUTURE DUB
  • WEDDING DUB
  • REVOLUTIONNARY SKANKING DUB
  • DUBRIDERS

Cet événement est organisé par l’Association SOUND OAÏ PASSION dont voici la page Facebook et l’événement Facebook du WINTER DUB OAÏ 2 où vous pouvez retrouver toutes les informations de la soirée.

Le premier studio-radio sur un vélo !

Première mondiale : Radio Méga souhaite créer le premier studio radio mobile et autonome sur un vélo triporteur électrique.

Pourquoi créer un tel studio ?


Depuis sa création, Radio Méga souhaite donner la parole à tous. Elle offre à nos concitoyens la possibilité de s’exprimer sur ses ondes et veut mettre en avant un maximum d’initiatives populaires positives afin de valoriser le territoire et ses habitants.
Régulièrement Radio Méga pose ses studios dans différents lieux de sa zone d’écoute (50 km autour de Valence), souvent installés dans des bâtiments institutionnels. Mais ce studio peut effrayer et seules les personnes les plus à l’aise osent s’en approcher. 
En créant un studio original, écologique et novateur (première mondiale), en cassant « le côté institutionnel du studio », Radio Méga veut renforcer sa démarche d’aller à la rencontre des habitants. Et tend le micro à des personnes qui elles aussi ont beaucoup de choses à dire, à partager, à valoriser.

Pourquoi un vélo ?

Nous aurions très bien pu modifier une camionnette, une caravane afin d’installer notre studio mobile. Cela aurait été plus facile et surement plus confortable. Mais en installant un studio sur un vélo, nous souhaitons valoriser les transports doux. Montrer qu’il existe d’autres alternatives à la voiture.
En s’inscrivant dans l’air du temps et en cohérence avec les démarches éco-responsables, (de nombreux services peuvent être effectués en vélo – courses alimentaires, transport de marchandises), Radio Méga valorise les possibilités offertes par ce type de transport et souhaite sensibiliser les citoyens à ces questions de déplacement doux dans la cité.

Comment le concevoir ?

Nous partons d’une page blanche. En effet ce type de studio n’existe pas. Pour sa conception nous avons contacté le lycée Amblard de Valence section menuiserie-agencement afin d’impliquer et sensibiliser des jeunes dès la genèse du projet .Ils deviendront de véritables ambassadeurs du déplacement doux.
Le studio sera présenté au public et à la presse lors de la manifestation «Hors les murs » de Radio Méga en présence des élèves mi-juin 2019.

A quoi servira l’argent collecté ?

L’argent collecté servira à l’achat du vélo, du matériels radio spécifiques pour la diffusion, la sonorisation du vélo ainsi que son agencement. 

Voici le vélo de base sur laquelle nous souhaitons travailler  

Il s’agit d’un « Tender 1500 » de la marque Urban Arrow 
Voici le budget global : 

  1. Vélo triporteur : Urban Arrow Tender 1500 : 9540 €
  2. Codec audio : Tieline Via + Codec Merlin : 8856,60 €
  3. Source audio : Ipad : 389 €
  4. Matériels studio : Sonorisation, pieds de micros, câblage : 1431,50 €
  5. Aménagment par le Lycée Amblard : Conception et création du mobilier du studio: 2100 €
  6. Habillage vélo : enjoliveur, flocage, bâche : 1000 €

Coût Total : 23 326,10 €

ATTESTATION FISCALE : Pour rappel, Radio Méga est une association reconnue d’intérêt général. Elle vous fournira une attestation fiscale permettant une déduction d’impôts.

La Radio 

Radio Méga est un média de communication sociale de proximité non commercial de l’agglomération Valentinoise. 

Radio Méga promeut l’information locale, la création sonores, l’expression et la pratique de la radiodiffusion par tous et pour tous.

Notre équipe

Radio Méga est composée de 70 animateurs et techniciens bénévoles, de 4 salariés et de deux services civiques. 

Nos partenaires

3 artistes nous ont offert des oeuvres pour cette campagne. (les tableaux sont visibles dans les locaux de la radio, taille des tableaux 55/45 cm) 

– Groek – Titre de l’oeuvre : Leaves, lines & icecream

https://www.instagram.com/groek_andgroel/

https://www.facebook.com/groek.andgroel

– Elo Die  – Titre de l’oeuvre : Golden mermaid

https://www.instagram.com/elodielatchimybayle/

https://www.facebook.com/Artist.ELODIE/


 Stel –  Titre de l’oeuvre : Farniente
https://polite24.tumblr.com/
https://www.facebook.com/Stelaruche/

Laurent Galandon 

scénariste de la bande dessinée « Interférences » dédicacera tous les albums à partir de la dotation « La Méga Interférences » 

Casbah Records 

Le label valentinois offre 10 vinyles à choisir dans son catalogue : https://casbahrecords.bandcamp.com pour la dotation la Méga Casbah.

Pour + d’infos : site de Radio Méga et lien de Hello Asso.

Radio Méga compte sur vous !

HIp hop social club au rough club

Vendredi 7 Décembre dernier avait lieu la soirée autour du rap et du hip hop organisée par le Hip Hop Social Club au ROUGH CLUB à Bourg-lès-Valence (95 Rue Maryse Bastié) .

Les Ardéchois du Collectif Ardechkistan High Fly ont débuté cette soirée autour du Hip Hop.

Le Collectif O2FEU a pris le relais de cet événement rap / hip hop.

Le Collectif Drômois Le Fond D’la Classe a clôturé cette belle soirée avec un show.

Vous pouvez retrouver le Hip Hop Social Club sur leur page Facebook.

Vous pouvez aussi retrouver Le Rough Club sur leur site Internet et leur page Facebook.

Les Arméniens de la Drôme et alentours

Pour débuter cet article, je vais faire un bref résumé sur le génocide des Arméniens :

Le génocide Arménien est un génocide perpétré d’avril 1915 à juillet 1916, voire 1923, au cours duquel les deux tiers des Arméniens qui vivent alors sur le territoire actuel de la Turquie périssent du fait de déportations, famines et massacres de grande ampleur. Il est planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l’époque, le Comité Union et Progrès (CUP), plus connu sous le nom de « Jeunes Turcs», composé en particulier du triumvirat d’officiers Talaat Pacha, Enver Pacha et Djemal Pacha, qui dirige l’Empire ottoman alors engagé dans la Première Guerre Mondiale aux côtés des Empires centraux. Il coûte la vie à environ un million deux cent mille Arméniens d’Anatolie et d’Arménie occidentale.

Les déportations et massacres sont préparés et organisés depuis Constantinople, alors capitale de l’Empire, et mis en œuvre à l’échelle locale par les responsables des divers districts et provinces. Chaque responsable local est chargé de rassembler ses administrés arméniens, puis les soldats et gendarmes ottomans escortent les convois jusqu’au désert dans des « marches de la mort » et procèdent eux-mêmes aux assassinats ou laissent libre cours à la violence de groupes de bandits armés majoritairement kurdes. De nombreux criminels, regroupés dans ce qui sera connu comme l’« organisation spéciale », ont été libérés par les autorités à cette fin.

Sa reconnaissance politique à travers le monde fait encore l’objet de débats et de controverses, à cause de la négation de ce génocide, notamment en Turquie. En octobre 2015, le génocide est reconnu par les parlements de vingt-neuf pays.

Composition ethnique de l’Anatolie en 1910 : les Arméniens apparaissent en jaune.

Pour en savoir plus sur l’histoire du génocide des Arméniens et les événements passés à ce génocide (autres massacres envers ce génocide et autres) ainsi que les événements qui ont suivi, vous pouvez suivre le lien ci-joint.

drapeau de l’Arménie

Cependant, un des rédacteurs de Ma Drôme, d’Origine Arménienne dont ses ancêtres Arméniens sont arrivés en France suite à ce Génocide (le premier Génocide de l’histoire du 20ème siècle) ressent de plus en plus le besoin de retrouver ses Origines Arméniennes qui ne lui a pas été transmise à lui ainsi qu’à sa famille et, du coup, a créé, fin décembre 2015, une page sur Facebook intitulée « Les Arméniens de la Drôme et alentours » dont le but est, en plus de retrouver ses origines, de rassembler les Arméniens, personnes d’Origine Arménienne ainsi que les personnes intéressées par la Culture Arménienne de la Drôme et alentours, mais aussi que les personnes ayant des connaissances sur cette culture la transmette aux autres, annoncer les événements en rapport avec les Arméniens mais aussi qui peuvent intéresser ces personnes, etc… Toutes personnes ayant des idées pour faire évoluer cette page peuvent les proposer. Le fondateur de la page aimerait aussi faire des rencontres autour d’un verre ou d’un repas ou d’un pique-nique, ou après-midi ou autre comme un « verre de l’amitié » ou comme une « famille » pour utiliser les termes qui lui ont été rapportés. Des idées sont aussi évoquées concernant des rencontres entre Arméniens de la Drôme et alentours et ceux d’autres endroits dans la limite du possible. IL aimerait aussi que les structures comme les Associations Arméniennes, les Professionnels, les Artistes et autres en rapport avec la page se fassent connaître pour que l’on puisse parler d’eux sur la page. Pour l’instant, la possibilité que la page évolue n’est pas dans les projets imminents mais, si des personnes intéressées et motivées entre autres par cette idée, il faudrait se rapprocher auprès de la page car le fondateur de la page ne serait pas contre mais aimerait trouver des personnes se rapprochant assez de son idée tout en faisant évoluer « dans le bon sens du terme » cette idée et aussi de la page en question.  IL espère vous y retrouver nombreux et qu’il peut y avoir des suites organisées suite à cette initiative comme des rencontres, des informations à faire transmettre sur la page, etc…

Week-end Artistique en soutien pour Israël-Palestine

Un week-end de soutien, un élan du cœur, des artistes qui se donnent, du conte, de la musique, de la danse, des images, des échanges, des rencontres, un repas, … De la joie et de la chaleur? On espère bien. Et … votre présence pour donner sens à cette action, espoir (et argent ! ) à cette formidable association d’Israéliens et de Palestiniens qui œuvrent ensemble pour la paix.

Pendant le week-end, vous pourrez …

  • Vivre un voyage avec vos oreilles, autour du bassin méditerranéen, grâce aux contes portés par Eric Derrien et à la musique aux accents arabo-andalou de Marie Maya.
  • Découvrir le livre-coffret « Israël-Palestine, les Mains tendues » , avec son éditrice, Agnès Vincent et un des auteurs, Pierre Trigano.
  • Apprendre quelques pas de danses israéliennes et palestiniennes, avec Camille Lakser.
  • Contempler le travail photo de Martin Barzilaï sur les Refuzniks israéliens, celui de Romain Etienne « Tseva Adom » , sur la ville de Sdérot, proche de la Bande de Gaza et celui de Anne Paq « Obliterrated families » , sur les familles de la Bande de Gaza.
  • Vibrer en découvrant le travail du Cercle des Parents Endeuillés, forum israélo-palestinien pour la paix, à travers une exposition, un documentaire et des échanges.
  • Leur donner ce que vous pouvez, quelques euros (ou plein ! ) , un message, …
  • Partager un repas aux saveur de là-bas.
  • Danser grâce à la belle énergie du groupe Faranumé (musique Tzigane) !

Le Cercle des Parents Endeuillés pour la paix

Le Cercle des Parents – Forum des Familles (PCFF) est une organisation israélienne ET palestinienne de plus de 600 familles, qui ont toutes perdu un membre proche dans le conflit. Leurs activités conjointes ont montré que la réconciliation entre les individus les nations est possible. L’organisation utilise toutes les ressources disponibles (l’éducation, les réunions publiques, les installations-expositions, les médias, … ) pour diffuser leur puissant message de paix. Leur spécificité est vraiment cette idée de la rencontre, de l’action commune entre Israéliens et Palestiniens. Ils ne se déplacent jamais les uns sans les autres. Ce sont des personnes d’un grand courage, qui font un boulot formidable. Et comme plein d’autres associations, un peu partout, elle manque de budget. Par cet événement, nous espérons contribuer à leur campagne d’appel à dons, et leur témoigner notre soutien pour leur travail patient de bâtisseurs de paix et d’espoir.

+ d’infos : http://www.theparentscircle.com/ .

Réservations repas et atelier danse

L’ensemble de la programmation artistique du week-end est accessible à prix libre. En revanche, le repas du samedi soir (servi vers 19h) est proposé au prix fixe de 12€. Et il est fortement conseillé de réserver, à l’adresse mail suivante : mainstendues26@gmail.com

D’autre part, la réservation pour votre participation à l’atelier initiation danses israéliennes/palestiniennes est également souhaitée, à la même adresse : mainstendues26@gmail.com

Site Internet de Mains Tendues : www.mains-tendues.com

Pages Facebook de Mains Tendues : ici

Lien événement Facebook : ici

Lancement des rencontres AD HOC #2

Environ 200 personnes sont venues au cinéma l’Eden à Crest pour assister au lancement de cette deuxième édition portée par le collectif Ad Hoc et l’association Kamea Meah. Les organisateurs ont d’abord présenté les temps forts du festival (apéro concert, 20 documentaires hors circuits, des tables rondes avec les réalisateurs, …) ainsi que les nouveautés : Documentaires sonores, pitch pong, …

Le documentaire « Les marées dans la vie des hommes », présenté hier par la productrice Carole Mangold, retrace le combat d’un pêcheur irlandais contre les institutions européennes ainsi que celles de son pays pour faire valoir son droit (et celui des autres iles européennes) de pêcher. Un documentaire poignant filmé pendant 8 ans. Il sera rediffusé dimanche à 16h00 en salle 2 à Blacons en présence du réalisateur Loïc Jourdain.

adhoc-8707

Après la séance, nombreux sont ceux qui ont souhaité échanger avec la productrice sur les coulisses et sur le destin inattendu du pêcheur John O’Brien.

Toutes les infos sur www.lesrencontresadhoc.com

Soirée Hypnose à MaxSye (Aouste-sur-Sye)

13422257_1752397345020703_3414762349493668301_o

Ce Vendredi 24 Juin en soirée, à MaxSye, on a pu voir le spectacle d’hypnose de Hypno’Drôme.

P1090128md

P1090127md

Plusieurs personnes se sont livrés au jeu de l’hypnose, durant la soirée.

P1090094md

P1090098md

P1090100md

P1090124md

Vous pourrez retrouver toute l’actualité de MaxSye sur leur site Internet et sur leur page Facebook. Pour leur programme de juillet, un karaoké et 2 spectacles sont prévus.

Vous pourrez retrouver toute l’actualité de Hypno’Drôme sur sa page Facebook. Hypno’Drôme peut animer vos anniversaires, votre mariage, votre enterrement de vie de célibataire, des foires, etc… Pour + de renseignements, n’hésitez pas à le contacter par sa page Facebook ou au 06-59-68-55-92.

Vernissage de l’exposition « Femmes en Résistance »

Femmes en résistance

Mardi 19 avril a eu lieu le vernissage de l’xposition « Femmes en Résistance », des photographies de Pierre-Yves Ginet à 18h30.

Les élus locaux étaient présents ce soir-là.

élus locauxLes discours successifs ont pu être observés (membre du CPA, élus locaux, le photographe Pierre-Yves Ginet).

Le Photographe Pierre-Yves Ginet
Le Photographe Pierre-Yves Ginet

Dans ce reportage photo, on peut observer 22 pays, 21 reportages… 21 résistances. Le travail du photojournaliste Pierre‐Yves Ginet donne à voir plus de 80 images.

Les divers endroits des reportages

Cette exposition montre des femmes qui militent, existent et résistent, contribuant à écrire l’Histoire de notre temps. Des hommes sont aux côtés de ces femmes-là. Cette exposition montra aussi le rôle des femmes dans les conflits du monde contemporain.

Dans cette exposition, les travaux des élèves de Primaires et des secondes professionnelles de Merchandisage ont été mis en avant aussi.

travaux d'élèves

Femmes d’ici et d’ailleurs est une association qui édite des magasines sur les femmes et est un des partenaires de cette exposition. Le Photographe a participé a la fondation de cette association.

Femmes d'ici et d'ailleurs 1

Femmes d'ici et d'ailleurs 2

Celles et ceux qui auraient manqué cette exposition lors du vernissage, vous pourrez la retrouver actuellement et jusqu’au 28 août, Espace Jeanne de Frandeysy, square Charles Aznavour, du mardi au dimanche de 14h à 18h.

Cependant, le Centre du Patrimoine Arménien va démarrer des travaux début mai pour une durée d’environ 20 mois ; les locaux vont plus que doubler. Du coup, le Centre du Patrimoine Arménien va privilégier ce type d’événement pour la durée des travaux.