Archives de catégorie : Patrimoine architectural

L’Arménie, des origines à nos jours avec « Armenia »

L’Association « Armenia » propose une conférence débat sur « l’Histoire de l’Arménie, des origines à nos jours » présenté par Krikor Amirzayan Vendredi 25 Mai à 20h30 à la Salle Cheneviers de la MJC Jean Moulin de Bourg-lès-Valence (entrée libre) .

Krikor Amirzayan

Krikor Amirzayan précise : « Seront traités l’origine du peuple arménien, la période de l’Antiquité avec l’Empire Arménien de Tigrane le Grand au 1er siècle avant J.-C. qui s’étendait à trois mers (Mer Noire, Mer Méditerranée et Mer Caspienne) , la période de la christianisation (IVème siècle) , la découverte de l’alphabet arménien (Vème siècle) , les invasions arabes (VIIème – XVIIIème siècles) , byzantines et mongoles (XIème – XIVème siècles) , les Turcs seldjoukides (XIIème siècle) et l’Empire Ottoman (XVème – XXème siècles) avec le génocide exécuté par ce même empire contre ses citoyens d’origine arménienne…  » . La conférence sera complétée par une projection et des cartes explicatives.

Exposition sur le Vietnam

Nhàn Nguyen
Nhàn Nguyen

Depuis le premier juillet et jusqu’au dimanche 9, l’association des Amis du vieux Crest accueille, en la chapelle des Cordeliers, une exposition de trente-deux photographies réalisées par Nhàn Nguyen, ainsi que des illustrations issues d’un livre ancien. Le Photographe est présent chaque jour de 10:00 à 19:00pour vous accueillir et pour vous présenter son travail et vous faire découvrir la culture d’un Vietnam haut en couleurs.

Jazz à Grignan 2016

Les soirées de Jazz à Grignan débuteront le vendredi 4 novembre. Vous aurez droit, en tout et pour tout, à huit belles soirées au château de Grignan.

La toute première de ces soirées, comme vous le savez déjà, aura lieu le 4 dès 20:30 avec un quartet envoûtant : Cosmos Quartet ! Cette formation, composée de Nicolas Faure à la guitare, de Cédric Martin, le compositeur, à la contrebasse, de Cédric Meunier au saxophone ténor et de Gérald Simonet vous emportera sur les rives de l’océan Atlantique, à Lisbonne.

La deuxième soirée, quant à elle, aura lieu le lendemain, samedi 5 novembre, également dès 20:30. Un autre quartet talentueux, Ori Orati, aura la charge de séduire le public. Jean Berthon à la basse, Benoît Black aux saxophones, Clément Black à la batterie et Grégory Rosso à la guitare et à la composition vous offriront leur « jazz-ethno-rock-suave-métissé » afin de vous déstabiliser avec brio.

Les vendredi 18 et samedi 19 novembre, toujours à 20:30, ce sera le trio de Titi Robin. Cet artiste, qui jouera de l’oud, de la guitare et du bouzouk sera accompagné par ses deux comparses : l’Iranien Habib Meftah aux percussions et le Canadien Chris Jennings à la contrebasse. Leur projet Nargis vous proposera un jazz sous influences orientale et gitane.

Les vendredi 2 et samedi 3 décembre, toujours à la même heure, c’est le duo composé par Roberto Negro, au piano, et Émile Parisien, au saxophone, qui vous soumettra son projet Métanuits, adaptation des Métamorphoses nocturnes de György Ligeti.

Les deux dernières soirées, les vendredi 9 et samedi 10 décembre, quant à elles, seront orientées electroswing et balkan-beat avec DJ Little Tune. Un artiste à découvrir.

Ouverture de Jazz au Village à la Tour de Crest

C’est au pied du plus haut donjon de France, la Tour de Crest, qu’un bon nombre de mélomanes amateurs de jazz se sont réunis en cette soirée du jeudi 30 juin 2016 pour l’ouverture de la série des concerts « Jazz au village ».

Ils sont venus au sommet de la Crête des Arnauds qui donna son nom à la bourgade afin d’assister à un concert du Trio Barolo. Ce dernier, composé de Philippe Euvrard à la contrebasse et à la composition, Francesco Castellani au trombone et au chant, et Rémy Poulakis à l’accordéon et au chant lyrique (ténor).

Trio Barolo 1

C’est à un concert poignant et aux mélodies savamment orchestrées que nous avons eu le plaisir d’assister. Que rêver de mieux pour une belle soirée d’ouverture que trois artistes virtuoses et passionnés qui n’ont pas failli à leur devoir : ravir le public ! Lequel ne s’y est d’ailleurs pas trompé puisqu’il a réclamé un rappel et l’a obtenu avant d’offrir une standing ovation aux musiciens alors que la nuit s’installait sur la ville.

Trio Barolo 2

Nous tenons à remercier l’association Festival de la vallée de la Drôme, la Ville de Crest, l’Office de tourisme Cœur de Drôme et la Régie de la tour pour leur accueil chaleureux.

Vernissage de l’exposition « Femmes en Résistance »

Femmes en résistance

Mardi 19 avril a eu lieu le vernissage de l’xposition « Femmes en Résistance », des photographies de Pierre-Yves Ginet à 18h30.

Les élus locaux étaient présents ce soir-là.

élus locauxLes discours successifs ont pu être observés (membre du CPA, élus locaux, le photographe Pierre-Yves Ginet).

Le Photographe Pierre-Yves Ginet
Le Photographe Pierre-Yves Ginet

Dans ce reportage photo, on peut observer 22 pays, 21 reportages… 21 résistances. Le travail du photojournaliste Pierre‐Yves Ginet donne à voir plus de 80 images.

Les divers endroits des reportages

Cette exposition montre des femmes qui militent, existent et résistent, contribuant à écrire l’Histoire de notre temps. Des hommes sont aux côtés de ces femmes-là. Cette exposition montra aussi le rôle des femmes dans les conflits du monde contemporain.

Dans cette exposition, les travaux des élèves de Primaires et des secondes professionnelles de Merchandisage ont été mis en avant aussi.

travaux d'élèves

Femmes d’ici et d’ailleurs est une association qui édite des magasines sur les femmes et est un des partenaires de cette exposition. Le Photographe a participé a la fondation de cette association.

Femmes d'ici et d'ailleurs 1

Femmes d'ici et d'ailleurs 2

Celles et ceux qui auraient manqué cette exposition lors du vernissage, vous pourrez la retrouver actuellement et jusqu’au 28 août, Espace Jeanne de Frandeysy, square Charles Aznavour, du mardi au dimanche de 14h à 18h.

Cependant, le Centre du Patrimoine Arménien va démarrer des travaux début mai pour une durée d’environ 20 mois ; les locaux vont plus que doubler. Du coup, le Centre du Patrimoine Arménien va privilégier ce type d’événement pour la durée des travaux.