Des Airs de Rue 2015

Demain, vendredi 14 août et après-demain, aura lieu, à Saint-Nazaire le Désert, la onzième édition du festival Des Airs de Rue organisé par l’association Le Lavoir du Désert.

Au programme, vendredi, des animations par diverses compagnies, ainsi que des concerts.

L’entrée y est libre. Vous trouverez, sur place, de quoi vous désaltérer et vous sustenter.

Des Airs de Rue

ROCK ON THE L’OULE 2015 À LA MOTTE CHALANCON

Affiche_ROTLO_2015_ok

Jeudi 5 Août 2015, avait lieu le 21ème Festival ROCK ON THE L’OULE à La Motte Chalancon.

La Compagnie ETINCELLE a ouvert le Festival et a animé le 1er intermède durant cette soirée avec des extraits de son spectacle aérien GRAVITATIONS.

Tout au long de la soirée, carte blanche sera donnée à la compagnie Étincelle (Die) et à son cirque poétique, mariant douceur et performances de haute voltige (cadre aérien, trapèze ballant). Préparez vous au décollage !

 

SOCALLED, artiste québécois et venu avec son groupe, a ouvert la festivité côté scène. Son style : HIP HOP KLESMER. IL a su motiver le public et les entraîner pour ce début de soirée.

20150805_204645

 

Pour présenter cet artiste, voici ce qui est dit sur lui :

Pianiste, accordéoniste, DJ, rappeur et producteur basé à Montréal (Canada), Socalled est un touche-à-tout déroutant. Il est l’inventeur d’un style mélangeant l’esprit Klezmer avec le rap, le jazz, le funk, l’électro et le rock. Le résultat ? Dansant, décoiffant… et jamais où on l’attend. Accompagné de ses musiciens, il viendra nous présenter son tout nouvel album… Une rareté à ne pas manquer !

 

L’Orchestre National de Barbès, venu de Barbès (comme l’indique le nom) avec ses sonorités orientales et son style FUSION TRANS-MAGHREBINES, a enflammé le public présent.

20150805_22502520150805_234208

Petite présentation de ces artistes d’expériences :

20 ans après leur création, les douze membres de l’ONB continuent d’offrir ses plus belles pages à un métissage musical dont ils ont été des précurseurs. Mêlant les sonorités d’Afrique du Nord (chaäbi, raï, gnawa) aux grooves urbains (jazz, funk, rock), ils ont gagné depuis longtemps une renommée internationale. Patchwork multiculturel et festif, ils sont un bel antidote à l’intolérance ambiante. Et comme la scène a toujours été leur terrain de prédilection, leur show promet d’être irrésistible… Incontournable !

 

THE BUTTSHAKERS a terminé la soirée. ILS ont fait danser le public avec leur style ROCK SOUL.

20150806_010321

Présentation des BUTTSHAKERS

Emmenés par la voix envoûtante et l’énergie féline de la séduisante et charismatique Ciara Thompson, les Buttshakers creusent les sillons du rythm’n blues et d’une soul rock aussi énergique que groovy. Leur concert s’annonce explosif, comme toujours, et devrait séduire tant les rockeurs que les jazzmen, les adeptes de blues que les amateurs de soul incandescente.

Crest Jazz vocal 2015 : Jour 9

Un samedi soir sur la terre… Il faisait beau et chaud dans la petite cité crestoise en ce 8 août 2015. Les touristes arpentaient les rues et les badauds faisaient leurs emplettes. Quant à nous, nous nous sommes rendus, en sillonnant les rues et ruelles, sur les bords de Drôme, à l’espace Soubeyran, pour assister à la toute dernière soirée du quarantième festival Crest Jazz vocal.

Au programme, trois concerts prometteurs. Le premier a été donné par le groupe vainqueur du concours international : The Glossy Sisters. Un quartet composé de trois jeunes femmes dynamiques et d’un contrebassiste qui l’est tout autant.

The Glossy Sisters
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Ensuite, ce fut au tour du Magnetic Orchestra de prendre possession de la scène sur une composition de Benoît Thévenot, pianiste du groupe. Le deuxième morceau a vu l’arrivée de celle que beaucoup de monde attendait : Anne Sila, laquelle a enchanté le public, notamment avec son adaptation de Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne… Un beau concert beaucoup plus jazz que celui que la chanteuse valentinoise nous avait proposé lors du Festival de Valence.

Magnetic Orchestra & Anne Sila
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Enfin, la tête d’affiche de la soirée est arrivée et nous a proposé un set magnifique. Il nous a proposé de nombreux morceaux très énergiques issus de son album Gospel Journey. Nous voulons parler, bien sûr, de l’immense Faada Freddy qui fut, pour nous, LA découverte de ce festival. Une artiste attachant qu’il ne faut surtout pas manquer s’il passe à proximité de chez vous.

Faada Freddy
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Sur cette note joyeuse s’achève ce quarantième opus du festival. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’an prochain à la même période au pied de la Tour.

Crest Jazz vocal 2015 : Jour 8

Après la proclamation des résultats du concours international du festival Crest Jazz vocal, en ce vendredi 7 août 2015, temps était venu de nous rendre tranquillement à l’espace Soubeyran afin d’assister à la huitième soirée de ce quarantième opus, laquelle était placée sous l’étoile des consonances ibériques.

Ainsi, en première partie, nous avons pu assister à un concert magnifique de deux grands artistes, l’un contrebassiste, l’autre pianiste : le duo Garcia-Fons y Dorantes.

Garcia-Fons y Dorantes
Crédit photo : Sylvain Foucaud

En seconde partie, nous avons eu droit à une création : Pablo #3, par le Quartet Novo, Les Percussions de Treffort et les stagiaires du Crest Jazz Vocal. Un spectacle impressionnant mis au point en à peine une semaine.

Pablo #3
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Prochain rendez-vous ce soir à l’espace Soubeyran à 20:00. Vous pourrez y voir The Glossy Sisters, suivies d’Anne Sila & Magnetic Orchestra et de Faada Freddy qui cloront cette quarantième édition du plus beau festival crestois.

Concours Crest Jazz vocal 2015

Le concours du festival Crest Jazz vocal a eu lieu, comme chaque année, sur la place du Général de Gaulle, au pied de l’Église Saint Sauveur. C’était du mardi 4 ou vendredi 7 août de 17:00 à 19:00. Sur la petite scène, chaque jour, jouaient deux formations nouvelles.

Le 4, celle qui a eu l’honneur d’ouvrir le bal était le Marie Foessel Quartet, lequel est composé de Marie-Pierre Foessel (chant), Jérome Achat (batterie), Marc Peillon (contrebasse) et Alessandro Colina (piano).

Elle a été suivie de Bloom, composé de Mélina Tobiana (chant), Sylvia Walowski (chant), Laurence Ilous (chant), Martin Guimbellot (Contrebasse) et Nils Wekstein (Percussions).

Le 5, le Léa Castro Quintet, avec Léa Castro (chant), Antoine Delprat (Violon), Axel Rigaud (Saxophone), Alexandre Perrot (Contrebasse) et Ariel Tessier (Batterie), a démarré l’après-midi.

Il fut suivi de Louisa Bey (Chant) et Nico Morelli (Piano).

Jeudi 6, en premier, le Cynthia Abraham Duo, avec Cynthia Abraham (chant) et Gustave Reichert (guitare).

Puis ce fut le tour de The Glossy Sisters, composé de Marion Chrétien, Claudine Pauly, Lisa Caldognetto (chant) et Michel Molines (contrebasse).

Enfin, le dernier jour, le 7, nous avons eu droit au Clara Cahen Trio, avec Clara Cahen (chant), Michel Molines (contrebasse) et Lucas Territo (guitare).

Pour finir, c’est le Dominik Mouton Trio : Irakli Khutsichvili (guitare), Dominik Mouton (chant) et Christian Louchouarn (saxophone) qui a clos la fête.

Le jury s’est ensuite retiré pour délibéré, pendant que l’on faisait le compte des voix pour le prix du public.

Le premier prix, celui de la Ville de Crest, a été attribué à The Glossy Sisters, tandis que le second, celui de la SACEM a récompensé le Léa Castro Trio.

Le prix du public revient à The Glossy Sisters, qui réalise aisi le doublé.

Vous retrouverez donc le grand vainqueur de ce concours sur la grande scène de l’espace Soubeyran dès ce soir.

Galerie photographique à venir.

Crest Jazz vocal 2015 : Jour 7

C’est une belle soirée d’été que nous avons vécue, aujourd’hui jeudi 6 août, à l’espace Soubeyran de cette belle et grande ville de Crest.

Trio Lockwood-Galliano-Catherine
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Elle s’est ouverte avec l’Antoine Hervier Trio, lequel nous a proposé un set tout en douceur et en finesse.

Elle a continué avec le duo composé d’Airelle Besson et de Nelson Veras. Il est rare de voir une femme instrumentiste dans le monde du jazz, elles sont plus généralement au chant ou aux chœurs, et ce fut une bien belle surprise, d’autant qu’elle était remarquablement accompagnée.

Enfin, clou du spectacle et dernier concert de cette soirée, le Trio Lockwood (violon) Galliano (accordéon) Catherine (guitare) qui nous a époustouflés. Ces trois grands musiciens du jazz nous ont émerveillés avec leurs envolées et leurs reprises de quelques standards de la chanson, au point que le public, après avoir accompagné Richard Galliano au chant sur La Javanaise, de Serge Gainsbourg, leur a fait une standing ovation.

S’il y avait une soirée à ne pas manquer dans ce festival, c’était bien celle-ci. Si vous l’avez ratée, il ne vous reste plus qu’à vous rattraper en venant vendredi et/ou samedi.

Prochain rendez-vous, sur la place de l’Église pour la dernière après-midi du concours international à 17:00, puis ce vendredi soir à l’espace Soubeyran à partir de 21:00.

28e Festival du Film de Saint-Paul-Trois-Châteaux

La vingt-huitième édition du Festival du Film de Saint-Paul-Trois-Châteaux s’ouvrira le 10 octobre prochain à 19:00 et continuera jusqu’au 17 octobre. Au programme, une ouverture sur le monde, de la diversité et de la convivialité, mais aussi une vingtaine longs métrages et une trentaine de courts.

Tous les renseignements sont disponibles sur le site du festival à cette adresse : www.festivaldufilm-stpaul.fr.

Crest Jazz vocal 2015 : Jour 6

La nuit tombait sur l’espace Soubeyran quand a commencé l’unique concert de cette soirée du 5 août. Le Rémi Charmasson Quintet nous a présenté son projet hommage à ce grand musicien qu’était Jimi Hendrix : The Wind cries Jimi.

Si le concert a commencé doucement, il est allé crescendo et a fini en apothéose. C’est un vibrant hommage qu’ont rendu les cinq membres de cette formation.

Rémi Charmasson Quintet
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Prochain rendez-vous cet après-midi pour le concours, mais aussi et surtout sur la grande scène qui reprend du service pour accueillir Messieurs Galliano, Lockwood et Catherine. Attention, la soirée ne commence pas à 21:00 mais à 20:00, ne soyez pas en retard !

Crest Jazz vocal 2015 : Jour 5

Le soleil descendait timidement sur l’horizon quand nous avons passé le pont Frédéric Mistral pour nous rendre à l’espace Soubeyran afin d’assister aux concerts du soir du quarantième festival Crest Jazz vocal.

En ce mardi 4 août, la soirée était teintée de blues. Elle a commencé avec les rythmes chaleureux du soliste Olivier Gotti. Il a su mêler sa musique à d’autres, ce qui a donné un set virevoltant. Sa reprise de The Wall, de Pink Floyd, par exemple, était fort intéressante.

Olivier Gotti
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Il a été suivi par la tête d’affiche de la soirée : Veronica & The Red Wine Serenaders, lesquels ont emporté le public vers un monde des plus attrayants. Une belle musique à consommer sans modération.

Veronica & The Red Wine Serenaders
Crédit photo : Sylvain Foucaud

Prochaine soirée, ce soir mercredi, même lieu même heure, et avec le sourire !

Crest Jazz vocal 2015 : Jour 4

C’est dans la salle des Moulinages de l’espace Soubeyran, que nous nous sommes rendus afin d’assister à la quatrième soirée de la quarantième édition du festival Crest Jazz vocal. C’est dans cette salle, à deux pas de la grande scène et à quatre de la rivière Drôme, qu’ont traditionnellement lieu les concerts des soirées du dimanche au mercredi.

En ce lundi 3 août, le public est donc venu assister à deux concerts. Le premier étant celui des Chats badins, une formation de cinq musiciens : un guitariste, un saxophoniste, un tubiste, un violoncelliste et un batteur, lesquels sont accompagnés par un couple de danseurs. Ils n’étaient pas inconnus à ceux qui s’étaient rendus à la soirée de présentation de la programmation du festival, puisque c’est eux qui en avaient assumé la partie musicale. C’était donc un bien beau concert, meilleur encore que celui de la soirée de présentation, et nous pensons que ce groupe est amené à s’améliorer encore et à devenir une référence du swing.

Les Chats badins
Crédit photo : Sylvain Foucaud

En seconde partie, et, donc, en tête d’affiche, nous avons eu droit à une représentation du Grand bal des cousins. Une formation complète avec des cuivres, des cordes, des percussions, un accordéon et une chanteuse ravissante. Ils ont emporté la salle qui s’est mise à danser sur leur musique enjouée. Nous nous répétons, mais il s’agissait, encore une fois, d’un beau concert.

Prochain rendez-vous du Crest Jazz vocal à 17:00 avec le concours de la place de l’Église. Et, en soirée, même lieu, même heure (21:00), Veronica & The Red Wine Serenaders et Olivier Gotti.

La Drôme dans tous ses états

%d blogueurs aiment cette page :